acérer


acérer

acérer [ asere ] v. tr. <conjug. : 6>
acherer « garnir d'acier » 1348; de acer acéré
Rare Aiguiser.

acérer verbe transitif Rendre tranchant. ● acérer (difficultés) verbe transitif Conjugaison Attention à l'accent, tantôt grave, tantôt aigu : j'acère, nous acérons ; il acérera. ● acérer (synonymes) verbe transitif Rendre tranchant.
Synonymes :
- affûter
Contraires :
- émousser

⇒ACÉRER, verbe trans.
1. MÉTALL. Souder de l'acier à un instrument en fer pour en rendre le tranchant ou la pointe propres à s'affûter plus finement et plus efficacement.
2. Au fig.
a) [Appliqué à la douleur] La rendre plus vive :
1. ... Partout ailleurs le talent comme le sort se sert de la gaieté pour acérer la douleur.
G. DE STAËL, De l'Allemagne, t. 3, 1810, p. 195.
2. Tout en exécrant ces sensations avilissantes et sinistres, je ne me pouvais empêcher d'en acérer sans cesse l'aiguillon infâme et douloureux.
O.-V. MILOSZ, L'Amoureuse initiation, 1910, p. 189.
Rem. Acérer est dans cet emploi un superl. de aiguiser.
b) [Appliqué au mot froid, empl. comme compl. d'agent] Piquer très vivement (cf. acéré II B) :
3. ... la soirée s'acérant des mille aiguilles d'un froid subtil.
J. BARBEY D'AUREVILLY, Deuxième memorandum, 1839, p. 335.
Rem. Pour la fig., voir acéré, plus fréq. dans cet emploi. BESCH. 1845 précise : ,,aiguiser, rendre piquant, déchirant, mordant, blessant. Acérer sa plume, son style, son discours, sa critique, ses traits, une épigramme, etc.`` Mais ces emplois aux formes verbales autres que le part. passé semblent directement tirés par les lexicographes de ceux du part. passé. Ils ne sont pas enregistrés par Ac. en dehors du part. passé, et sont mal attestés avant l'époque mod. (cf. étymol. LITTRÉ cite un ex. de MIRABEAU, Collection, t. 3, p. 107 : ,,Quelques motifs particuliers acéraient les calomnies et les haines.``)
Prononc. — 1. Forme phon. :[], j'acère []. 2. Dér. et composés : acérage, acérain, acérellé, acéreux, acérin, acérure.
Étymol. ET HIST. — 1348 acherer « garnir d'acier » métal. (Actes normands de la Chambre des Comptes, éd. Delisle, 366 ds QUEM. : Renover une scie pour les sciures de bois..., acherer un grand martel de la garnison); 1387 aserrer « id. » (JEHAN D'ARRAS, Mélusine, 137, Bibl. Elz., ibid. : La peussiés ouyr grant martellis a reclaver petites plates gantelles, harnois de jambes, aserrer lances et chevaux tourner); 1470 assirier « id. » (Dépenses pour le clocher de Saint Nicolas à Fribourg, 24, Blavignac, ibid. : Pour iiii martelz qu'il a assirier); 1578 emploi fig. (DU BARTAS, Judith, L. I ds HUG. : Toy qui... aceras le courage [cœur] de la foible Judith d'une masle vigueur...).
Acérer dér. de acer, forme anc. de acier; aciérer, dér. de acier; la différenciation sém. des 2 verbes n'apparaît qu'au début du XIXe s. L'emploi fig. semble être partic. du part. passé. Cf. acéré.
STAT. — Fréq. abs. litt. :3.
BBG. — BAR 1960. — BÉNAC 1956. — JOSSIER 1881. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois 1905, t. 36, p. 340. — SÉGUY 1967.

acérer [aseʀe] v. tr. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. 1348, var. acherer; de acer, forme anc. de acier. → Aciérer.
Rare.
1 Métall. Souder de l'acier à (un instrument en fer) pour en rendre le tranchant plus affilé, la pointe plus aiguë.Par ext. Rendre aigu, tranchant, aiguiser.
2 Fig. (Littér. et rare). || Acérer une épigramme. || Acérer une douleur. Acéré.
CONTR. Émousser.
DÉR. Acérage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acerer — Acerer, actif. acut. Mot abregé de Acierer, qui vient de Acier, Chalibe admisto durare, comme, Ce harnois est bien Aceré, c est à dire bien fourni, bien incorporé et estoffé d acier, Lorica chalybe durata …   Thresor de la langue françoyse

  • ACÉRER — v. a. Joindre, appliquer, souder de l acier à la pointe ou au tranchant d un outil, d un instrument de fer, pour le rendre susceptible d être trempé et de devenir ainsi plus propre à percer ou à couper. Acérer un couteau, un burin, etc. ACÉRÉ, ÉE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACÉRER — v. tr. Souder de l’acier à la pointe ou au tranchant d’un outil, d’un instrument de fer, pour le rendre susceptible d’être trempé et de devenir ainsi plus propre à percer ou à couper. Acérer un couteau, un burin, etc. Le participe passé ACÉRÉ, ÉE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • acérer — (a sé ré. La syllabe ce prend l accent aigu quand la syllabe qui la suit est sonnante, j acérais, et l accent grave quand cette syllabe est muette, j acère) v. a. 1°   Garnir d acier un instrument pour le rendre tranchant. 2°   Fig. •   Quelques… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aciérer — [ asjere ] v. tr. <conjug. : 6> • 1470; var. anc. acérer; de acier 1 ♦ Vx Garnir d acier par soudure (une arme, un outil de fer). 2 ♦ (1834) Vx Convertir (le fer) en acier. 3 ♦ (1864) Procéder à l aciérage de. Aciérer des planches de cuivre …   Encyclopédie Universelle

  • acérure — ⇒ACÉRURE, subst. fém. TECHNOL., vx. ,,Morceau d acier préparé pour être soudé à une pièce qu on veut acérer. (LITTRÉ). Rem. Attesté également ds Ac. Compl. 1842 et BESCH. 1845. Prononc. Seule transcription ds LITTRÉ : a se ru r . Étymol. ET HIST …   Encyclopédie Universelle

  • acéré — acéré, ée [ asere ] adj. • 1155 « garni d acier »; de acer, forme anc. de acier 1 ♦ Se dit d un objet métallique garni d acier pour le rendre plus tranchant, plus effilé. Des flèches acérées. ♢ Par ext. Dur, tranchant et pointu. Griffes acérées.… …   Encyclopédie Universelle

  • émousser — [ emuse ] v. tr. <conjug. : 1> • XIV e; de é et 3. mousse 1 ♦ Rendre moins coupant, moins aigu. ⇒ épointer. Émousser un fleuret. ⇒ moucheter. Armes émoussées. Pointe d outil, mine de crayon émoussée, rendue moins pointue par l usage. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • souder — [ sude ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; solder fin XIe; lat. solidare « affermir », de solidus → solide 1 ♦ Joindre, réunir ou faire adhérer (des pièces d une matière solide …   Encyclopédie Universelle

  • acérage — [aseʀaʒ] n. m. ÉTYM. 1866, in P. Larousse; de acérer. ❖ ♦ Techn. Opération qui consiste à souder un morceau d acier à un outil (le plus souvent, pour former la partie taillante ou perforante : tranchant …   Encyclopédie Universelle